DGRG-CM

ACTIVITES REALISEES PAR LA DGGM AU COURS DE LA PERIODE DU 29 OCTOBRE AU 13 NOVEMBRE 2015
ACTIVITES REALISEES PAR LA DGGM AU COURS DE LA PERIODE DU 29 OCTOBRE AU 13 NOVEMBRE 2015

ACTIVITES REALISEES PAR LA DGGM AU COURS DE LA PERIODE DU 29 OCTOBRE AU 13 NOVEMBRE 2015


I. Introduction

Au cours de la période du 29 octobre au 13 novembre 2015, la Direction Générale de la Géologie et des Mines a réalisé les activités relatives à l’encadrement technique des exploitations artisanales des substances minérales, la formalisation des exploitations minières artisanales, la traçabilité des minerais, le suivi des activités réalisées par la société de recherche minières RAINBOW Burundi ainsi que la vulgarisation des textes réglementaires du secteur minier traduits en Kirundi.

II. Rencontre avec les Autorités administratives

Les points abordés au cours des entretiens avec les autorités administratives sont les suivants :
Etat des lieux sur la mise en application du Code Minier du Burundi et ses textes d’application au niveau de chaque Commune, la formalisation des exploitations minières artisanales et la traçabilité des minerais.

A toutes ces Autorités administratives, les équipes en mission insistent sur la bonne collaboration entre les Autorités administratives et les services de la Direction Générale de la Géologie et des Mines. En plus, l’échange porte aussi sur les questions relatives à la lutte contre l’exploitation illégale des substances minérales et la sauvegarde de l’environnement sur les sites d’extraction des substances minérales.

Des copies du Code minier du Burundi et du Règlement Minier traduits en Kirundi, une copie de l’Ordonnance Ministérielle conjointe n°760/540/898/2015 du 13/07/2015 portant régime fiscal applicable au secteur minier et carrières du Burundi ont été distribuées à toutes les Autorités administratives rencontrées.

II.1. Encadrement technique des exploitations artisanales des substances minérales.

L’encadrement technique des exploitations artisanales des substances minérales s’est déroulé sur les sites situés dans les province de Ngozi, kayanza, Rutana ,Cibitoke, Gitega et Muyinga.
Au cours de cette activité d’encadrement, les coopératives agréées par le Ministère de l’Energie et des Mines ont eu des conseils allant dans le sens de la sauvegarde de l’environnement, de l’augmentation de la production, de l’hygiène et de la sécurité des artisans miniers au travail.

II.2. Formalisation des activités minières artisanales

La formalisation des activités minières artisanales a été effectuée sur les sites Canika, Cumba II , Munyinya, Nyabisaka, Vumbi , Canika, Busoni, Munyinya, Nyabisaka, en activités localisés dans les provinces cités ci-haut.

II.3. Inventaire des carrières en exploitation

L’inventaire des carrières en exploitation dans les provinces cité ci-haut a été réalisé.
II.4. Traçabilité des minerais

Dans le cadre de la traçabilité des minerais du Burundi, la production en provenance des sites suivants a été étiquetée :
-  Site Cumba en commune Gitobe ;
-  Sites Rutabo et Mpinga en commune Busoni ;
-  Sites Kivuvu, Munege et Kibuba.
Le tableau ci-après montre le détail sur les travaux d’étiquetage effectué au cours de la mission.

Date Site Type de minerais Série des étiquettes utilisées Nbre d’étiquettes utilisées Production en Kg
31/10/2015 Cumba WO3 7005945-7005950 ; 7007051-7007055 11 683
04/11/2015 Rutabo WO3 7006668-7006670 ; 7007061-7007066 9 608,5
04/11/2015 Mpinga Coltan+ SnO2 7005656-7005659 4 290
Total 24
1291,5 Kg WO3
290KgColtan+SnO2

Date Site Type de minerai Série de tags utilisés Nbre de tags utilisés Production en Kgs
2/11/2015 Kibuba Coltan+Cassitérite 7030690 1 26
2/11/2015 Munege Coltan+Cassitérite 7030321 1 34,9
2/11/2015 Kivuvu Coltan+Cassitérite de 7030195 à 7030196 2 101,3
Total 4 162,2

III. Vulgarisation du Code Minier et ses textes d’application

Les équipes en mission ont profité des jours de réunions sur la sécurité qui se tiennent une fois la semaine dans chaque commune pour vulgariser le Code Minier du Burundi et ses textes d’application auprès des élus collinaires. Cette vulgarisation a été effectuée dans les communes de la province de Kirundo.
Lors de ces rencontres, l’équipe en mission a insisté surtout sur les dispositions du Code Minier du Burundi et de ses textes d’application relatives à l’exploitation minière artisanale et des carrières. Beaucoup de questions ont été posées et les réponses appropriées ont été données.

L’Administrateur de la commune Kirundo a indiqué qu’il serait souhaitable qu’un service en charge de la gestion des carrières soit installé au chef-lieu de la province en vue de faciliter la tâche aux demandeurs des autorisations d’exploitation. L’équipe en mission a promis de transmettre le souhait auprès des Autorités hiérarchiques pour analyse. Le Conseiller en charge du développement à la commune Busoni quant à lui a demandé qu’une copie du Code Minier du Burundi soit donnée à la commune pour qu’ils puissent s’imprégner de la loi régissant les mines et les carrières. Cela leur permettra de mieux contribuer dans la lutte contre les exploitations illégales.

Participants à la réunion avec les élus collinaires de la commune Kirundo

IV. VISITE DU PERIMETRE DENOMME « GAKARA » CONCEDE A LA SOCIETE RAINBOW POUR L’EXPLOITATION DES TERRES RARES.
Dans le cadre du suivi des activités des sociétés minières, en date du 12 novembre 2015,les cadres de la DGGM se sont rendus sur terrain pour se rendre compte de l’état des lieux de la la mise en place d’une mine pour les Terre Rares.


Dans le cadre de suivi des sociétés de recherche minières, une mission de travail a été effectuée en Commune Mutambu dans le périmètre de recherche dénommé « Gakara » accordé à la société RAINBOW pour se rendre compte de l’état d’avancement des activités d’exploitation des Terres rares. L’équipe en mission était composée par le Directeur Général de la Géologie et des Mines, le Directeur des Mines et Carrières, le Directeur de la Géologie et deux conseillers, l’un de la Direction Générale de la Géologie et des Mines et l’autre de la Direction des Mines et Carrières.
• Etat des lieux
Le périmètre dénommé « Gakara » concédé à la société Rainbow pour la recherche et l’exploitation des terres rares est localisé en Commune Mutambu de la Province Bujumbura. Lors de visite, le Directeur Générale de cette société a commencé par présenter les sites prioritairement choisis pour l’exploitation. Cinq sites ont été choisis pour l’exploitation. Il s’agit des sites Gasagwe, Gashirwe, Gomvyi, Kivungwe et Nyarwedeka.
Il a ensuite fait savoir que le site Gashirwe renferme des réserves qui permettront de travailler pendant 5 ans par une production annuelle de 5 tonnes de minerai. C’est dans ce lieu même où sera installée la base de l’usine de traitement du minerai et cela pour deux raisons principales :
 C’est un site qui est proche d’une source d’eau ;
 Ce site constitue un point stratégique pour l’exploitation du site Kivungwe.
 Visite du site Gasagwe
Une visite a été menée sur le site Gasagwe où la société effectue les travaux préliminaires de mise en évidence d’un filon de bastnaésite. C’est un filon très important qui n’avait été identifié au cours des travaux d’exploitation antérieurs menés par les allemands mettant en évidences des réserves de 2.000 tonnes en dehors de ce filon récemment découvert par Rainbow au cours de ses travaux de recherche. Des ouvriers en tenue de travail étaient à l’œuvre.
Le filon observé est subvertical. Il se prolonge en bas où il est recoupé en profondeur par des galeries anciennes. C’est un filon qui a une grande extension, avec une épaisseur variable de quelques centimètres à 2,5m par endroit. Il présente un certain décalage par endroit ce qui justifie la présence de failles.
La société envisage de mener l’exploitation par la méthode des gradins, une méthode qui sera efficace pour la stabilité de la pente au cours de l’exploitation mais aussi pour prévoir une exploitation rationnelle.
Il a été aussi expliqué que les vallées se trouvant en aval du site seront remblayées par les déchets d’exploitations lors du décapage du stérile et pourront servir de champ cultural plus tard.
Dans ses projets, la société prévoit d’impliquer les femmes dans les travaux connexes notamment les travaux culinaires.

• Réunion du Représentant de Rainbow et la délégation de MEM avec les représentants de la population ressortissant des localités couvertes par le périmètre de Gakara.
Après la visite de terrain, nous avons participé dans une réunion qui était organisée respectivement par l’administration territoriale (Commune Mutambu) et la Société RAINBOW.

Etaient présents à la réunion :
• Le Directeur Général de la société Rainbow ;
• La délégation du Ministère de l’Energie et des Mines conduite par le Directeur Général de la Géologie et des Mines ;
• L’Administrateur de la Commune Mutambu ;
• Un représentant de l’Administrateur de Kabezi ;
• La Vice-présidente du Conseil communale de la Commune Mutambu ;
• Les chefs de Zone et Chefs de Colline des localités couvertes par le périmètre de Gakara.
• les représentants de la population ressortissant des localités couvertes par le périmètre de Gakara
Le mot d’ouverture a été lancé par l’Administrateur de la Commune Mutambu qui souhaité les bienvenue à la délégation dans sa Commune en leur assurant que la paix et la sécurité sont garanties dans cette Commune.
Le Directeur Général de Rainbow a ensuite pris la parole et procédé à la présentation de la délégation et de l’ordre du jour.
A l’Agenda du jour figurait un seul point : Rapport sur l’état d’avancement des travaux de la société et comment poursuivre les activités suivantes.
Après cette présentation, il a fait savoir aux participants qu’après 4ans de recherche depuis 2011, le minerai a été découvert et la société a déjà signé une convention d’exploitation avec le Gouvernement du Burundi. Il a ensuite fait savoir que ce minerai contribuera visiblement au développement du pays et de la localité en particulier raison pour laquelle les responsables de la société ont pris l’engagement de commencer l’exploitation. Il a poursuit son discours en expliquant aux participants à la réunion le processus d’obtention du permis d’exploitation et leur a donné une lumière sur la naissance d’une société mixte après signature du contrat qu’il s’agit d’une société composé par les privés et le Gouvernement. L’exploitation proprement dite n’a pas encore commencé, on est encore au stade de planification où la société envisage les travaux d’implantation de l’usine de traitement du minerai et la construction des infrastructures de logement du personnel à Gashirwe. Le Directeur Général de la Géologie et des Mines dans son intervention a insisté sur le fait que RNB doit au cours du recrutement, privilégier les ressortissants des Communes Mutambu et Kabezi pour des travaux qui ne nécessitent pas de qualification. Il a en outre conseiller aux futurs recrus de bien utiliser les revenus pour améliorer leurs conditions de vie plutôt que de gaspiller l’argent dans la débauche.
Parmi les questions posées lors de la réunion, il revenait principalement le problème d’indemnisation et de recrutement des ouvriers.
Le D.G de RNB les a tranquillisés en rassurant à la population que tout se fera dans le respect de la loi et dans la transparence. La population a félicité de la tenue de cette réunion et a souhaité de multiplier ce genre de réunions.

V CONCLUSION
La mission de sensibilisation des artisans miniers pour la formalisation de leurs activités d’exploitation et d’inventaire des sites en exploitation pour les matériaux de construction a été bien effectuée et ce travail mérite d’être poursuivi pour maximiser les résultats escomptés.
Néanmoins, les exploitants des matériaux ont des moyens financiers très limités (des paysans pour la plupart) avec une demande et prix très bas pour ces matériaux. Les équipes en mission leur ont expliqué les bienfaits de se regrouper en coopératives et de travailler dans la légalité et avec l’appui de l’administration locale, nous espérons le regroupement des creseurs dans les coopératives et vont remplir les formalités exigées pour travailler en conformité avec la loi en vigueur.

Fait à Bujumbura, le 19/11/2015
LE DIRECTEUR GENERAL DE LA GEOLOGIE
ET DES MINES

NDARIHONYOYE Paul

Mission

Comprend deux directions : la direction des Mines et Carrières

Elle est chargée de Planifier et exécuter les travaux de recherche

Mener des essais de traitement des minerais

Suivre des projets avancés notamment ceux au niveau des études de faisabilités

Suivre des travaux effectués par des sociétés minières privées ainsi que des études menées par des agences de coopération minière

Promouvoir la promotion des gisements évalués

Suivre et encadrer les travaux d’exploitation artisanale en collaboration avec d’autres ministères concernes

Encadrer techniquement les travaux d’exploitation des carrières

Suivre et élaborer la législation minière

Collecter, traiter et diffuser l’information minière en collaboration avec d’autres ministères concernés

La direction de la géologie : elle chargée de

- programmer et coordonner les travaux de cartographie, de topographie, de prospection géologique, géophysique et géochimique

- explorer les indices en vue de l’évaluation des réserves

- exécuter les travaux de forages ;

- mener l’étude minéralogique et pétrographique de tous les matériaux constituant le sol et le sous sol du pays

- conserver et gérer les documents cartographiques, photographiques et géologiques

- établir les cartes géologiques et métallo-géniques.