VISITE DE TERRAIN EFFECTUEE PAR LE...

Publié : 8-10-2015

Dans le cadre du suivi du déroulement des travaux administratifs au sein du Ministère de l’Energie et des Mines, le Ministre en charge de l’Energie et des Mines, Honorable Côme MANIRAKIZA, a effectué une visite de terrain, Mercredi le 12 Août 2015, sur les lieux de travail au sein des départements dudit Ministère. Cette visite a été une occasion pour le Ministre d’échanger avec le personnel et d’aider à trouver des solutions à certains problèmes qui handicapent le déroulement normal des activités.
Départements visités :

1. Agence de Contrôle et de Régulation des secteurs de l’Eau et de l’Electricité (ACR) : Le Ministre s’est entretenu avec le Directeur Technique à propos du personnel et du fonctionnement de l’ACR. A ce moment, le Ministre a rappelé qu’il est nécessaire que l’ACR se borne sur les priorités ; notamment l’indexation tarifaire, l’affectation du personnel, le statut pour le personnel et l’attribution des contrats aux employés pour pouvoir travailler cœur pausé et sous protection. Cela permettra à l’agence d’atteindre le niveau des autres agences de Régulation.

2. Agence Burundaise de l’Hydraulique Rurale (AHR)

L’Agence Burundaise de l’Hydraulique Rurale dit que le problème financier constitue un handicap à la bonne marche du progrès du secteur de l’eau. C’est ainsi que l’Agence demande que le budget annuel lui attribué soit revu à la hausse pour desservir les provinces moins desservies ;
- Concernant l’octroi de l’agrément aux Organisations Non Gouvernementale pour construire les bornes fontaines, le Ministre demande qu’il ait respect de la loi et surtout informer le Ministère de tutelle.
- A propos du problème de charroi, l’Agence Burundaise de l’Hydraulique Rurale doit étudier où et comment trouver ses propres véhicules.
- Le Ministre a rappelé qu’il est prévu une réunion avec tous les acteurs dans le secteur de l’eau au mois de septembre et qu’il faut déjà songer à sa préparation.

3. Direction Générale de l’Energie :

Au niveau de la Direction Générale de l’Energie il y a un problème lié au fonctionnement des Directions. En effet, la direction des statistiques et de l’élaboration des bilans énergétiques et celle de la planification et des études des projets énergétiques ne fonctionnent pas efficacement surtout suite au problème de manque de collaboration. Comme il peut y avoir une réorganisation du Ministère au début de la nouvelle législature, le Ministre demande à la Direction Générale de penser à une nouvelle organisation au niveau des directions.
Suite à l’inquiétude liée à l’avancement des travaux d’aménagement des centrales hydroélectriques ; les projets Mpanda et KABU 016 doivent avoir des coordinateurs permanents. Ainsi, une descente va être organisée au projet Mpanda pour se rendre compte de l’état des lieux d’avancement des travaux.

4. La Direction Générale de la Géologie et des Mines :

Le Directeur Général de la Géologie et des Mines a passé en revue les problèmes dont fait face cette institution, dont surtout :
le problème lié à l’adoption du règlement minier et texte d’application, le problème lié au volet d’encadrement (suivi) de l’exploitation des mines et des carrières, le problème du décaissement des frais nécessaires au niveau du Ministère ayant les finances dans ses attributions pour effectuer les descentes sur terrain, le problème lié au manque d’expert dans le domaine, le problème lié au manque de financement pour l’ITIE, le problème lié au manque de bureau et d’équipements en état de vieillesse, le problème lié à l’état des lieux de la coopération entre le Burundi et certains partenaires du moment, le problème lié au service des mines qui ne fonctionnent pas correctement, le problème lié au suivi non rigoureux et le problème lié au manque d’innovation concernant l’élaboration des conventions.
Le ministre a proposé à la Direction Générale de la géologie et des Mines une auto-évaluation qui pourrait être bénéfique lors de la réorganisation du Ministère au cours de la prochaine législature.
En effet, les Directions Générales doivent apprendre à gérer certains problèmes surtout ceux liés à l’aménagement de zone de travail sans toutefois faire recours au ministère des Finances.

Les Directions Générales ont apprécié cette visite surprise du Ministre car il a été une opportunité de trouver des solutions à certaines contraintes auxquelles elles font face au cours de leur travail au quotidien. Mais aussi c’était une manière de les évaluer.

NIYONKURIKIYE Guedo
Conseiller au Cabinet

A Lire aussi